M0n s0urire est beau, Mais tellement faux.


Entre bouilimie & anorexie

Elle arrive, affamée. La pendule crie que c'est l'heure de manger depuis une semaine déjà. 10080 heures sans manger, des évanouissements à répétition. Il est 19 heure et c'est la pendule qui rythme le temps ; donc la faim. Cette faim peut prendre trois formes.

La plus vicieuse conciste à donner l'illusion d'une famine, alors que la prise alimentaire a été effectuer peu de temps auparavent.

La faim psycologique ; qui arrive aux heures où l'on mange habituellement sans pour autant avoir réellement faim.

La faim, douloureuse que l'on connait en période de jeûne, celle qui nous dévore de l'interieur faute de nutriment.

20 heure, elle décide de manger. Un aliment, rien qu'un seul. Elle picore. "Une tranche de jambon réusira à me caller" se dit-elle. L'appétit s'ouvre, elle grignotte, "avec une tomate sa ira mieux". Une salade se compose sous ses yeux. Elle ne contrôle plus l'usage de ses mains. Son raisonnement se perd. Balencer entre deux idées totalement opposées enfin elle mange. Elle ose prendre quelques légumes. Puis un yahourt. Elle continue le massacre avec une pomme. Elle sait que c'est mal, mais qu'importe? La bataille contre elle même est déclarée. Elle ne peut plus faire marche arrière parce que demander la paix serait comme perdre. N'acceptant pas l'échec, elle s'empiffre. Elle pleure car elle a une phobie inimaginable de toutes les graisses contenues dans cette bouffe. Les calories la dépasse, les aliments prennent le contrôle. La cuisine se salie. Entre paquet vide et miette de pain, elle ne sait plus où donner de la tête. Les courses préalablement faites la veille sont ingurgitées en l'espace d'une heure. Face au champ de bataille, elle angoisse. Elle s'arme de courage pour se trainer péniblement jusqu'au toilette. Son ventre est lourd, cela fessait lontemps qu'il n'avait pas été aussi plein. Elle se sent sale, se dégoute. C'est en s'enfonçant les doigts au fond de la gorge qu'elle se demande pourquoi. Elle se dit victime de boulimie mais c'est ses jêunes qui l'a provoque. Elle se vide petit à petit, un sourire se désine enfin sur son visage. La culpabilité la ronge, mais elle se délivre grâce à ses doigts. Elle s'émerveille devant la facilité qu'a son estomac à faire ressortir cette bouillie infâme. Exténuée, elle tire la chasse, se promet de ne plus jamais recommencer. Jusqu'au jour où elle arrive, affamée.

 

Junkie.


21/12/2009
7 Poster un commentaire

Cake nature allégé

 

200g de farine                    3 petits suisse (0 %)            1 sachet de levure

4 Oeufs                              100g de miel

 

 


Préchauffer le four th 2-3.
Mélanger énergiquement les œufs, le miel jusqu'à ce que le volume double.
Ajouter les petits suisses, mélanger.
Ajouter la farine avec la levure.
Mettre le tout dans un moule à cake en silicone.
Faire cuire à 150°-170° pendant 30-40 min, vérifier la cuisson en insérant la pointe du couteau (il doit ressortir sec)

 

ingrédient No 1 pour la recette : Cake nature allegé : Farine 200 Farine
ingrédient No 1 pour la recette : Cake nature allegé : Oeufs 4 Oeufs
ingrédient No 1 pour la recette : Cake nature allegé : Petits suisses 3 Petits suisses
ingrédient No 1 pour la recette : Cake nature allegé : Miel 100 Miel
ingrédient No 1 pour la recette : Cake nature allegé : Levure 1 sachet - Levure
200 Farine
ingrédient No 1 pour la recette : Cake nature allegé : Oeufs 4 Oeufs
ingrédient No 1 pour la recette : Cake nature allegé : Petits suisses 3 Petits suisses
ingrédient No 1 pour la recette : Cake nature allegé : Miel 100 Miel
ingrédient No 1 pour la recette : Cake nature allegé : Levure 1 sachet - Levure

ingrédient No 1 pour la recette : Cake nature allegé : Farine 200 Farine
ingrédient No 1 pour la recette : Cake nature allegé : Oeufs 4 Oeufs
ingrédient No 1 pour la recette : Cake nature allegé : Petits suisses 3 Petits suisses
ingrédient No 1 pour la recette : Cake nature allegé : Miel 100 Miel
ingrédient No 1 pour la recette : Cake nature allegé : Levure 1 sachet - Levure


21/12/2009
1 Poster un commentaire

De retour après 1 an...

Cela fait plus d'un an maintenant que je n'ai plus rien écrit sur ce blog. Je l'avais commencé pour espérer avoir du soutient. Mais on se rend vite compte que la motivation n'est finalement qu'interieur. Ce défouloir n'était enfaite qu'un journal où je censurais une grosse partie de ma vie. Peut on alors appelé vraiment cela un défouloir?

Non, je ne racontais pas mes plus grosses crises de boulimie. Je ne disais pas non plus comment je me débrouillais pour vomir discrétement à l'abris des regards.

Cependant, j'écris un article ce soir car j'ai la desagréable impression d'être revenue au point de départ. Je pèse 12 kilos de moins qu'au moment où j'ai débuté ce blog et pourtant j'en redemande. J'ai crée ma propre chute aux enfers et maintenant ; Je creuse ma tombe.

Plus motivée que jamais, mon objectif est actuellement à 38 kilos. Je reprends ce blog en main, et mon corps aussi par la même occasion.


19/12/2009
0 Poster un commentaire

Lettres d'ana

 

Plusieurs lettres d'ana :

 

Lettre n°1                                             Lettre n°2

 

Lettre n°3                                            Lettre n°4


28/12/2008
0 Poster un commentaire

Le régime Dis0cié

Le régime dissocié

 

Le régime dissocié est basé sur l’idée suivante : chaque aliment consommé isolément ne fait pas grossir, même absorbé en grande quantité.

On peut appliquer ce principe soit :
- sur la journée : un seul type d’aliment est permis à chaque repas. On mangera par exemple des fruits au petit-déjeuner, des œufs au déjeuner et du poissn au dîner.
- sur une semaine : chaque jour est consacré à un aliment.

 

Programe type pour une semaine :

 

Lundi : uniquement de la viande
Mardi : uniquement des légumes
Mercredi : uniquement des laitages
Jeudi : uniquement des fruits
Vendredi : uniquement du poisson
Samedi : uniquement du fromage
Dimanche : uniquement des œufs

 

Les plus

 

La perte de poids est réel. Et pour cause : à consommer uniquement le même aliment, on est vite lassé, et l’appétit diminue.

Ce régime est simple à suivre : un seul aliment à cuisine prend toujours moins de temps.

 

Les moins

 

Un tel comportement alimentaire entraîne évidemment des carences nuisibles à la santé : fatigue, anémie, problèmes de peau… Et sans apport suffisant en protéines, c’est de la masse musculaire que vous perdrez.

A choisir, mieux vaut encore le régime dissocié sur la journée, qui apporte un meilleur équilibre alimentaire que le programme hebdomadaire.

L’effet boomerang de l’après régime est quasi-inévitable.

Enfin, jusqu’à ce jour, le régime dissocié ne repose sur aucune base scientifique. Graisses, féculents ou protéines subissent les mêmes processus digestifs, qu'ils soient consommés ensemble ou séparément.


22/12/2008
0 Poster un commentaire